Cosmétiques : pourquoi doit on se méfier des produits bio ?

Les produits cosmétiques bio inondent actuellement le marché. En effet, ils sont moins toxiques que les produits conventionnels et beaucoup plus faciles à assimiler par l’organisme. De plus, comme les emballages des produits bio sont recyclables, leurs utilisations permettent de préserver l’environnement. Il faut toutefois reconnaître que ces produits ne sont pas sans risque pour la santé. Plusieurs inconvénients méritent d’être soulevés.

Des risques d’allergie non-négligeables

Il a été prouvé que les produits conventionnels regorgent des ingrédients chimiques très toxiques pour la peau. C’est le cas notamment du parabène et la méthylisothiazolinone ou MIT qui est un allergène très puissant. Il est cependant important de signaler que les produits certifiés par un label cosmétique bio comme Ecocert ou Cosme bio ne sont pas nécessairement sans risques. En effet, certains produits naturels sont à l’origine des réactions allergiques. C’est le cas par exemple des huiles essentielles qui provoquent souvent des réactions cutanées. Ces dernières se manifestent souvent après oxydation des huiles essentielles dans l’air. Ainsi, avant de choisir, il faut toujours prendre la peine de tester sur la peau. Savez-vous que parmi les 26 allergènes utilisés dans les produits cosmétiques, 16 d’entre eux se trouvent dans les huiles essentielles ? L’utilisation de ces produits doit ainsi s’effectuer avec prudence.

La réalité sur les labels bio

Il faut comprendre qu’une certification d’un label cosmétique bio n’est pas forcément synonyme de fiabilité. Les labels doivent généralement se conformer à des cahiers de charges qui peuvent évoluer selon la technologie ou la législation. C’est pourquoi, certains ingrédients qui sont reconnus toxiques sont toujours acceptés par certains labels. C’est le cas notamment des nanoparticules qu’on trouve souvent dans les crèmes solaires bio. Le label cosmétique bio comme Ecocert, cosme bio ou BDHI accepte l’utilisation de ce produit alors que les autres labels l’interdisent. Désormais, l’utilisation d’un produit labellisé bio ne garantit en rien la qualité des produits. Avant toute chose, il faut bien s’informer sur la fiabilité du label et voir de plus près les produits autorisés.

Qu’en est-il des produits 100 % naturels ?

On constate que ce genre d’affirmation est souvent utilisé comme argument marketing afin d’accroître la clientèle. Il n’est pas rare de trouver des produits cosmétiques supposés bio alors qu’ils contiennent du parabène. Ainsi, un consommateur ne doit pas se contenter de la mention certifiée bio ou 100 % naturel, mais décortiquer les ingrédients afin de détecter toutes anomalies. Il ne faut pas oublier que l’agriculture biologique fait appel aux pesticides pour pouvoir se débarrasser des insectes nuisibles. Ce qui représente un danger imminent pour la santé des utilisateurs. De plus, en l’absence des agents conservateurs, les produits bio ne peuvent être conservés longtemps. Ils deviennent toxiques après un certain temps.

Gels douche et crèmes : traquer deux substances
Dentifrice : bien regarder sa composition